Actualité

Les finales du Concours Général Agricole reportées en 2022

Jean Luc Poulain, Président du Ceneca et du Salon International de l'Agriculture. 

« Je suis président du Salon International de l’Agriculture depuis plus de 10 ans, je sais l’importance du Concours Général Agricole, son aspect essentiel pour l’agriculture française. Entre passion des producteurs, engagement des jurés et implication des commissaires, c’est un triptyque gagnant pour la vitalité du Salon.

Reporter le Concours Général Agricole n’était jamais arrivé et je me mets à votre place, c’est un crève-cœur !

Pour autant, prenons le pari que l’an prochain, sortis de la période covid, nous aurons à cœur collectivement de relever ce beau défi de l’Excellence.

Derrière vos savoir-faire, il y a surtout un savoir-être qui se doit d’être valorisé et promu. Une bonne partie de la souveraineté alimentaire du pays est entre vos mains, il ne s’agit pas de l’oublier !

Je n’oublie pas d’ailleurs le travail crucial des chambres d’agriculture dans ce bel événement et je les en remercie sincèrement. Quand je vois en magasin sur vos produits médaillés ce petit sticker Concours Général Agricole, cette petite feuille de chêne qui récompense, j’ai toujours la même fierté de me dire : je vais acheter de la qualité. Et nombreux sont les Français à faire ce même choix.

Voilà, ensemble, nous devons affronter ce report. Mais, d’ores et déjà, je vous donne rendez-vous pour la Semaine de l’agriculture française en mai et pour notre prochain Salon en 2022 avec cet objectif simple : nous retrouver dans la convivialité ! »

 

Olivier Alleman, Commissaire Général du Concours Général Agricole.

« C'est très sincèrement la mort dans l'âme que nous avons dû reporter l'édition 2021 de notre Concours Général Agricole – Produits et Vins.

En effet, les conditions sanitaires ne sont plus réunies pour garantir l’accueil des jurés venant de tous les territoires métropolitains et ultramarins, l’application des protocoles de dégustation encore plus restrictifs et le respect de l’équité de traitement des différents échantillons de produits et vins, tant au niveau des phases de présélections que des phases finales délocalisées dans les villes de Tours, Châlons-en Champagne, Angoulême et Montpellier.

Mais le Concours des Pratiques Agro-Ecologiques et le Trophée International des Etablissements Agricoles sont maintenus durant la Semaine de l’agriculture française en mai 2021.

Nous avons tous collectivement œuvré pour la tenue de ce concours 2021 tant chacun d'entre nous est attaché à cette médaille.

Les producteurs, tout d'abord, qui se sont inscrits en nombre avec un niveau d'échantillons équivalent aux années précédentes. Pour souligner leur savoir-faire et les aider économiquement, la validité de la médaille 2020 sera prolongée jusqu'en mars 2022 et ils seront remboursés du montant de leur inscription 2021.

Les jurés qui se sont mobilisés pour répondre aux dégustations dans tous les territoires en accueillant beaucoup de nouveaux arrivants. Nous les solliciterons en priorité pour la prochaine édition en février 2022.

Les commissaires qui ont imaginé, avec nous, les versions délocalisées des finales qui permettent au Concours Général Agricole de retrouver son histoire originelle. Leur travail servira à proposer une nouvelle version de notre concours l'an prochain.

Et, enfin, nos partenaires locaux, les chambres d'agriculture et acteurs institutionnels qui ont tout mis en œuvre pour accueillir et faciliter l'organisation d'un concours en régions.

Je sais l'énergie et les convictions que nous avons déployées. Elles nous serviront à inventer les lendemains qui chantent pour notre Concours Général Agricole ! »

Abonnez-vous à la newsletter

Pour ne rater aucune actualité du Concours Général Agricole

X