Clear the search

Anniversaire du Concours Général Agricole

150 ans d’histoire

Depuis sa création en 1870, le Concours Général Agricole récompense le meilleur de la génétique française et des produits du terroir. Il contribue aussi à la formation des futurs professionnels du monde agricole et agro-alimentaire.

Découvrez le programme

Actualité

Le thym IGP en concours expérimental

Le thym IGP fait l'objet d'un concours expérimental (sans palmarès) pour l'édition 2020 du Concours Général Agricole.

Au cours de cette phase de tests seront ajustés et validés les protocoles de dégustation et de sélection pour un concours avec palmarès en 2021.

L'extension chaque année du Concours Général Agricole à de nouveaux produits témoigne de l'importance des médailles en faveur du développement économique des filières de production, notamment celles en émergence. Elle illustre également la proximité entre le Concours et les filières de production, permettant d'intéresser au Concours de nouvelles catégories, pour valoriser et soutenir les démarches de qualité.

Une IGP pour le Thym de Provence

L'UE a enregistré en février 2018 la dénomination « Thym de Provence » au registre des appellations d'origine protégées (AOP) et des indications géographiques protégées (IGP). L'aire géographique « Thym de Provence » s'étend sur 8 départements (Vaucluse, Bouches du Rhône, Gard, Alpes de Haute Provence, Ardèche, Var, Hautes Alpes, Drôme).

Depuis 1992, l'IGP assure au consommateur que le produit tire une ou plusieurs caractéristiques de son origine géographique. Pour les fabricants, l'enregistrement de l'IGP garantit une protection de la dénomination « Thym de Provence » sur tout le territoire de l'Union Européenne.

Plante vivace, le « Thym de Provence » est cultivé en plein champs ou cueilli dans le milieu naturel. Il se distingue des autres thyms par la composition spécifique de son huile essentielle, riche en carvacrol. Historiquement, le thym était essentiellement consommé en Provence, pour ses qualités aromatiques mais aussi pour ses propriétés bactéricides utiles à la conservation de la viande.

Quelques chiffres

  • 40 exploitations
  • 180 tonnes de volumes récoltés
  • 80 tonnes de feuilles sèches
  • 100 tonnes de branches fraiches

 

 

Abonnez-vous à la newsletter

Pour ne rater aucune actualité du Concours Général Agricole

X